16 juillet 2007

L'emploi devrait passer avant les loisirs


On est en train de transformer Paris en parc d'attraction géant : Paris-plage, distributeurs de vélos, nuit blanche, nuit des musées, festival de Paris, Printemps du Cinéma etc ...


Pendant ce temps là, le marché du travail à Paris continue de se dégrader :
  • Le taux de chômage à Paris est de 15 % supérieur à la moyenne de l'île de France.
  • Les jeunes parisiens retardent leur accès à l'emploi par des études interminables : leur taux d'activité est un des plus faibles de France.
  • Plus grave, Paris bat des records en terme de chômage de longue durée et de précarité : 38 % des chômeurs le sont depuis plus d'un an; 13% sont au RMI.

D'accord, pas d'accord ? Commentaires bienvenus !

1 commentaire:

Georges de Seyverac a dit…

S'il y a plus de chômeurs à Paris, c'est peut-être parce que les chômeurs de province sont montés à la capitale dans l'espoir d'y trouver un travail ? Ils sont ainsi comptabilisés dans les chômeurs parisiens !